42 Boulevard du Bosphore 13015 MARSEILLE

Dentiste MARSEILLE 13015 Cabinet dentaire du Dr ARTERO

Chirurgien-dentiste à Marseille 15ème (13015)

42 Boulevard du Bosphore 13015 MARSEILLE
42 Boulevard du Bosphore 13015 MARSEILLE

Les nouveaux matériaux utilisés pour reconstruire une dent abîmée

Une dent abîmée peut être reconstruite avec ce que l’on appelle une prothèse dentaire fixe.

Selon l’état de la dent il sera effectué :


  • un inlay s’il faut remplacer une partie de la dent, un onlay qui est une couronne dentaire partielle
  • une couronne dentaire, qui recouvre toute la dent et la consolide
  • un bridge, lorsqu’il manque une ou plusieurs dents

Nous prenons en compte l’état de la dent à reconstruire tout autant que vos souhaits esthétiques et personnels


Pendant très longtemps les matériaux de base du praticien et du prothésiste ont été les métaux. Depuis les années 1960 le développement des céramiques dentaires a permis d’utiliser des matériaux aptes à simuler l’aspect naturel des dents. A partir des années 1990, de nouvelles céramiques sont apparues permettant de se passer, dans un certain nombre de cas, d’armatures métalliques.

LES INLAYS/ONLAYS « ESTHÉTIQUE »

 Les réalisations céramo-céramiques font appel à des technologies évoluées


Elle est composée d’une coque en métal recouverte d’une céramique de la même couleur que celle de la dent. Avec un long recul dans son utilisation on lui reconnaît une haute stabilité.
Elle présente un aspect un peu opaque. L’infrastructure métallique risque de transparaître au fil du temps du fait de la rétraction des gencives.

 

LA COURONNE DENTAIRE CÉRAMO-CÉRAMIQUE


Une couronne dentaire provisoire en résine protégera la dent pendant le temps de fabrication de la couronne définitive


Avec un noyau à base d’alumine ou de zircone*, elle est recouverte d’une céramique cosmétique de la même couleur que celle de la dent. C’est donc une couronne dentaire sans métal. Sa composition, qui n’absorbe pas la lumière, permet de retrouver l’aspect translucide d’une dent naturelle.


Spécificités :


  • très grande biocompatibilité : pas d’allergie liée au métal, pas d’interaction avec d’autres matériaux de restauration
  • résistance et stabilité dans le long terme
  • qualités mécaniques importantes ce qui permet la réalisation de couronnes unitaires mais également de bridges de petites étendues
  • aucune transition visible au niveau du rebord de la gencive (pas de liséré grisâtre apparaissant à sa base)


Sa conception et sa fabrication font appel à des procédés très évolués utilisant la CFAO (Conception et Fabrication Assistée par Ordinateur).

Le moulage de vos empreintes est scanné pour être transformé en données numériques. Ces données sont ensuite envoyées à un logiciel de CAO permettant de visualiser vos empreintes en 3D et de concevoir le noyau de la future couronne.

Ces éléments sont transmis à une machine-outil qui fraise un bloc de céramique pour la réalisation de la chape de la couronne. Enfin, le prothésiste dentaire recouvre cette base d’une céramique cosmétique afin de réaliser une dent ayant la forme et la teinte de vos dents naturelles.


* La ZIRCONE : carte d’identité

La zircone est le nom commun de l’oxyde de zirconium C’est un biomatériau utilisé, entre autres, pour remplacer le métal dans la réalisation des infrastructures des couronnes céramiques. La zircone s’est imposée comme matériau d’avenir dans les restaurations « tout céramique » 

13833873_XS
13833873_XS

TAUX DE REMBOURSEMENT DES RECONSTRUCTIONS


Le remboursement par l’Assurance maladie est de 70% de la base de remboursement appelée BR.

Le reste à charge dépend du contrat souscrit auprès de l’organisme complémentaire. N’hésitez pas à poser la question à votre Mutuelle avant de débuter les soins.


N.B. Les différences d’honoraires entre une couronne céramo-métallique et une couronne céramo-céramique sont dues au protocole de fabrication plus complexe du tout céramique.


A lire aussi : Les inlays et les onlays : une alternative au plombage et Les bridges

Dernière mise à jour le: 16/07/2020

Article rédigé par le praticien